Les vallées de la Roya et de la Bévéra

Drainée par une rivière de 60 km de long, la vallée de la Roya qui s’étire le long de la frontière italienne convie le visiteur à un voyage géologique de la Méditerranée à l’Arctique. Le Parc y enregistre son altitude minimale (140 m à Breil) parmi les oliviers tandis que, sur les cimes, fleurit l’edelweiss. L’histoire géologique et le relief accidenté des deux vallées, la Roya et la Bévéra, expliquent la remarquable diversité de la faune et de la flore dans ce paysage marqué par l’érosion glaciaire et karstique et où l’empreinte de l’homme est partout présente.

Le village de Saorge - Parc national du Mercantour
Le village de Saorge

La vallée de la Vésubie

Affluent du Var, la Vésubie, rivière torrentueuse, coule dans une vallée à l’aval fermé par des gorges et à l’amont sculpté en auge par les glaciers quaternaires. Les oliviers de Lantosque cèdent vite la place aux paysages alpestres. Autour de Turini et de Saint-Martin-Vésubie règne la forêt montagnarde. Dans les vallons de la Gordolasque , de la Madone et du Boréon, les mélézeins mènent aux lacs glaciaires, enchâssés dans la pelouse alpine et cernés par les parois des cimes, où s’accrochent des névés en été.

Le village de La Bollène-Vésubie - Parc national du Mercantour
Le village de La Bollène-Vésubie

La vallée de la Tinée

La Tinée présente un double visage. Au sud, oliviers et genévriers de Phénicie signent son appartenance au monde méditerranéen. Elle est alors encaissée et la rivière se fraie un passage entre falaises déchiquetées et fortes pentes aménagées en terrasses, au-dessus desquelles s’étendent forêts et alpages. Au nord, cernée de sommets parmi les plus élevés du massif, elle évase ses flancs couverts de vastes pâturages et de mélézeins très anciens. De tout temps soumise à des « forces géologiques » spectaculaires, elle paraît cependant humanisée et hospitalière.

Lacs de Vens - Parc national du Mercantour
Lacs de Vens

Les hautes vallées du Var et du Cians

A l’amont des gorges du Cians et de Daluis se déroule le plateau de Beuil-Valberg. Dominé par la pyramide du mont Mounier, le pré-bois de mélèzes règne ici en maître.
Plus à l’ouest, dans le val d’Entraunes, les villages et hameaux sont installés sur des replats ensoleillés. De part et d’autre du Var, s’étend un paysage de bocage, de prairies de fauche et, plus haut, se dressent les aiguilles de calcaire de Pelens et les falaises de grès d’Annot du massif de Sanguinière.

Le village de Valberg - Parc national du Mercantour
Le village de Valberg

La haute vallée du Verdon

Baigné dans la lumière méditerranéenne, le Haut Verdon appartient au monde des Alpes du Sud. Dans ces montagnes sèches, le relief est chahuté, les pelouses sont pâturées par les moutons et les vaches, les forêts de mélèzes ont été plantées par les hommes. Avant de devenir l’architecte des gorges du Verdon, le torrent se fraie un passage entre les longs versants de marnes noires et les cirques aux parois de grès d’Annot sculptés par l’érosion glaciaire. Signe de sa vocation duelle, la vallée mêle fermes traditionnelles et stations de sports d’hiver modernes.

Le village de Colmars - Parc national du Mercantour
Le village de Colmars

La vallée de l’Ubaye

Protégée des vents marins par les reliefs, l’ample vallée de l’Ubaye appartient aux Alpes « sèches » : elle compte 300 jours de soleil et seulement 700 mm de précipitations par an. Su 80 km, la rivière a parfait l’oeuvre du glacier quaternaire qui a creusé la vallée et dont les reliques s’accrochent au massif du Chambeyron ; elle a affouillé les marnes noires des versants, y découpant de larges terrasses où s’est implanté l’habitat. Des falaises, témoins des nappes de charriage, couronnent ces versants.

Le village de Jausiers - Parc national du Mercantour
Le village de Jausiers

Fin de notre découverte du parc national du Mercantour.

 

Christophe GILBERTON

Source : Encyclopédies du Voyage-Gallimard – Parc national du Mercantour

Le parc national du Mercantour [partie 3]
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *