La prairie abrite un grand nombre de petits animaux qui ne sont pas des insectes. Les une préfèrent les climats chauds et les sols rocailleux, les autres fréquentent les terrains humides et argileux.
Parfaitement intégrés dans la chaîne alimentaire, ils sont tantôt des proies dans défense, tantôt de cruels prédateurs.

Petites bêtes des prairies - Tour de France à pied

Escargot - Tour de France à piedL’escargot
Après la pluie, les escargots sortent de leur cachette.
Sur le sol humide, ils partent à la recherche de nourriture : des plantes et certaines espèces de fruits.

 

Lombric - Tour de France à pied
Le lombric

Les vers de terre vivent dans la terre, mais après la pluie, on les voit souvent se faufiler entre les herbes.
Certains peuvent atteindre 30 cm de longueur.

 

Araignée argiope - Tour de France à pied
L’araignée

L’argiope est une araignée prédatrice qui capture les insectes en tissant de grandes toiles entre les herbes.
Ses pièges sont visibles après la pluie, quand les gouttes qui se sont posées sur leurs fils brillent dans la lumière du soleil.

 

Scolopendre - Tour de France à piedUne morsure venimeuse
La scolopendre est un prédateur nocturne qui vit surtout sur les sols arides et caillouteux.
Sa morsure est venimeuse et peut tuer les petits insectes dont elle se nourrit.

 

Cloporte - Tour de France à pied
Le cloporte

Ce petit animal se promène par tous les temps et se nourrit surtout d’herbes en décomposition.
Il est pourvu d’une solide carapace : quand il est dérangé, il se roule en boule pour se protéger.

 

Lézard vert - Tour de France à piedParesser au soleil
En été, quand les rayons du soleil réchauffent la terre, il faut observer attentivement les bords de la prairie ou les endroits où l’herbe est plus rare : c’est là que le lézard vert a l’habitude de se promener.
Mais il n’est pas facile de le repérer, car il se confond habilement avec son environnement.

Pour se réchauffer au soleil, le lézard se déplace entre les pierres. Immobile, il semble paresser, mais ce n’est qu’une apparence. A la moindre alerte, il se sauve.

 

Christophe GILBERTON

Source : La prairie – Un petit monde plein de vie – Milan jeunesse

Petites bêtes des prairies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :