Ce jour est consacré à un repos bien mérité. Les courbatures et les douleurs musculaires s’atténuent doucement. De fait, nous avons lézardé sous le soleil omniprésent et torride, allongés sur notre tapis herbeux à anticiper ce que l’avenir nous réserve. Nous étudions l’aspect du prochain obstacle, le col de la Vallée Etroite et imaginons ce que notre parcours possède de merveilleux à découvrir et de bonheur à dénicher.

Le lac du Plan d'Amont
Le lac du Plan d’Amont
Samedi 10 juillet 1999 – 133ème jour [Serge Laurent]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :