Logo Ulule - Plateforme de financement participatif

PROJET PARTICIPATIF SUR ULULE

« Un toit pour Madame BLANCHE »

Un projet d’installation de nichoirs

 

La chouette effraieL’Association Nationale du Grand Sentier de France (Marly – Moselle) soutient le projet de l’association TORCOL, association de protection de la nature (Ancy-sur-Moselle – Moselle) : « Un toit pour Madame BLANCHE ».

Il est essentiel de mettre en place des actions pour lutter contre la disparition de la chouette effraie. L’association TORCOL a choisi de lutter contre la disparition des lieux de nidification en installant des nichoirs.

Nous pensons en effet, que la sauvegarde de cette espèce passe aussi par l’information et la sensibilisation des citoyens. C’est pourquoi plusieurs actions seront réalisées par l’association autour des nichoirs avec les enfants …

A quoi va servir le financement ?

Le financement aidera l’association à fabriquer et installer des nichoirs à chouette effraie.

Pour cela nous vous sollicitons afin de rendre ce projet possible. Le budget sera réparti de la façon suivante :

  • 1500 € seront dédiés à la fabrication des nichoirs
  • 500 € seront affectés à la pose de ces nichoirs

Pour participer à ce projet, il suffit de cliquer sur le lien suivant :

www.ulule.com/un-toit-pour-madame-blanche

Gilbert BLAISING nous présente la chouette effraie

« La chouette effraie mérite bien son surnom de Dame blanche. Les couleurs très claires dominent sur les parties de sa robe les plus exposées : le masque facial en forme de cœur, le dessous de ses ailes ouvertes, les pattes et le ventre gris blanc à peine piqueté de petites tâches brunâtres. C’est dans cette robe blafarde qu’elle apparaît furtivement comme un fantôme dans la lumière d’un lampadaire ou des phares de nos voitures.

En effet, elle ne sort généralement de son gîte qu’à la tombée de la nuit et à l’aube. En cela, elle s’est adaptée aux moeurs de ses principales proies : campagnols, souris, mulots et musaraignes. S’y ajoutent occasionnellement, rats, chauve-souris, batraciens et oiseaux au repos … »

Consulter l’article complet

Sauvons la chouette effraie en Moselle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :