William Traisnel et Marie-Julie Poindron sur le Grand Sentier de France - Tour de France à pied

Depuis la mi-juillet 2018, date à laquelle ils nous ont contacté, William et Marie-Julie se préparent d’arrache pied pour leur tour de France à pied sur le Grand Sentier de France.
Nous avons recueilli les propos de William qui nous explique comment se déroule cette préparation.

« Notre préparation se déroule bien, pour vous dire, ça fait quasiment 1 mois que nous dormons dans une tente et que nous marchons 4 à 5 jours par semaine.
Les distances varies selon nos humeurs et notre niveau de fatigue, mais en général sans sac. Pour le moment on marche entre 15 et 20 km par jour.

Sinon, depuis une semaine on a commencé à marcher avec nos sacs, et à dormir en forêt. La différence est flagrante.
Mon sac pèse 19 kg, et celui de Marie-Julie 13 kg (avec 4 litres d’eau par personne et la nourriture).
Je ne vous cache pas que nous ne faisons pas encore 15 km dans cette configuration. Mais au vu de notre progression depuis le début de notre entraînement, nous sommes confiants pour la suite.

Sinon, pour un tour de France à pied, vient la question la plus importante, l’aspect financier.
Pour nos dépenses, nous nous entraînons aussi, depuis début septembre. Nous dépensons au maximum 5 euros par jour pour tous les deux, et souvent moins, ce qui représente 1,25 euros par repas et par personne. De plus nous n’achetons que des produits que nous pouvons cuisiner sur un réchaud ou un feu de camp, voir sans cuisson, sans oublier le chocolat, les biscuits et quelques fruits secs.

D’ailleurs, question financière toujours, nous allons essayer de trouver du travail sur le chemin, afin de voyager avec plus d’aisance, mais rien n’est gagné pour le moment.

Nous nous posons encore pas mal de questions, comme par exemple, le froid qui va arriver dans peu de temps.
Nous allons donc bientôt expérimenter nos premières nuits en dessous de 5°. Nous avons un peu d’appréhension.

Sinon, la semaine prochaine, nous partons pour 3 jours avec nos sacs. On va essayer de faire 45 km en passant nos nuits en forêt. Cela nous fera un bon entraînement.

Mais bien sûr, rien ne vaut le grand départ. Je pense que nous apprendrons beaucoup sur nous-même et la vie en général au fil de notre voyage. Nous avons hâte, mais encore avec beaucoup d’appréhension. »

A suivre…

William Traisnel donne des nouvelles de sa préparation

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :