Fascicule-découverte de Damvillers | Tour de France à piedEn 1285, Jean de Muraut ou Murauvaux, l’un des quatre pairs de l’évêque de Verdun, se trouvait au tournoi de Chauvency. Jacques Bretel en fait le héros d’une des joutes qu’il raconte. Le château de Muraut (détruit à l’époque de Louis XIII) se trouvait sur une des buttes, à l’écart de Damvillers, à la lisière de la forêt. Son autre résidence (également disparue aujourd’hui) aurait été, selon l’ancien historien J. Havet, le château de Murauvaux, près de Mont-Villers.
En 1317, Damvillers était un petit village dépendant du Duché du Luxembourg, protégé par un château qu’a habité Béatrix, reine de Bohême. Charles Quint en fit une place forte qui, après avoir soutenu plusieurs sièges et avoir appartenu à diverses puissances, fut cédé à la France par le traité des Pyrénées en 1659. Damvillers fit ensuite partie du Luxembourg français jusqu’en 1790. Fut chef-lieu de prévôté.
En 1741, le Maréchal de Belle-Isle, fit vider les fossés des fortifications et fit fermer la ville par des palissades et des chevaux de frise.
En 1552, Henri II, lors du « voyage d’Allemagne », revient d’Alsace et s’empare le 11 juin de la ville qui a soutenu un siège de huit jours. Lors de cette bataille Ambroise Paré, chirurgien du roi, expérimenta la ligature artérielle lors de l’amputation.
Était rattaché au diocèse de Verdun.

 

 

Série : Grand Est
Format : 14,8 x 21 cm – 28 pages
Réf. : LO31
Prix : 7,20 €
[Consulter]Je commande un fascicule-découverte du Grand Sentier de France