Fascicule-découverte de Longeville-lès-Metz | Le Grand Sentier de FranceL’histoire de la ville remonte à l’époque gallo-romaine où Longa-Villa est traversée par une voie romaine. L’île Saint-Symphorien est une zone marécageuse et inondable. Elle complète les fortifications romaines qui la surplombent.
Comme les autres communes de Moselle, Longeville-lès-Metz est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1918 et de 1940 à 1944. Le développement de la ville prend véritablement son essor fin XIXe siècle-début XXe siècle avec la création de casernes au centre-ville et l’urbanisation progressive de l’Île Saint-Symphorien, le long du boulevard du même nom.
La construction du pont du Sauvage en 1906 (l’ancêtre du pont de Verdun) et l’assèchement des marécages de l’île lance son développement. En effet, les fréquentes crues de la Moselle, la piètre qualité des terrains et le caractère militaire de l’endroit (utilisé comme terrain d’exercice) rendaient l’endroit peu attractif. Les pâturages sont remplacés peu à peu par des habitations. Horticulteurs et pépiniéristes font leur apparition sur l’île après la mise en service du pont. Les pépinières disparaissent en 2010, mais laissent toujours leurs traces dans le nom de plusieurs rues de la commune (rue des Pépinières, rue de l’Horticulture).
Lors de la seconde annexion, le 1er octobre 1940, la commune de Longeville-lès-Metz, rebaptisée « Langenheim » intègre le district urbain de Metz ou « Stadtkreis Metz ». Le pont du Sauvage est détruit par les Allemands le 18 novembre 1944, pendant la libération de Metz. Il est remplacé peu après par un ouvrage provisoire de construction américaine.

Série : Grand Est – Format : 14,8 x 21 cm – 16 pages – Réf. : LO2 – Prix : 4,90 € – [Consulter]Je commande le fascicule-découverte | Le Grand Sentier de France