Je vais enfin pouvoir consulter chez un rhumatologue. Dans cette ville olympique, je n’aurai sans doute pas de mal à mettre mon espérance entre les mains de quelques spécialistes aptes à me tirer d’affaire. Je bénéficie d’une injection dans la fesse par le spécialiste auquel j’ai rendu visite mais cette médecine, pour mon malheur, amplifie la douleur à un degré démentiel. L’aiguille a-t-elle touché le nerf sciatique ? Je suis terrassé, accablé, impotent, incapable de me déplacer verticalement ou horizontalement.

Avec Solange et Nicole, mes infirmières fidèles, nous faisons l’acquisition de béquilles mais plus rien désormais n’est en mesure de soulager la terrible souffrance qui me foudroie avec une violence soudaine et impitoyable.

Lundi 10 mai 1999 – 72ème jour [Serge Laurent]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :